126
Le 22. Septembre 1999.

PRESS BULLETIN - Francais





LA FETE DE LA CROIX GLORIEUSE

A Medjugorje, la fête de la Croix Glorieuse est célébrée solennellement depuis des décennies. La croix érigée sur les hauteurs de Medjugorje en 1933, à l'occasion de l'Année de la Rédemption, rassemblait une fois par an une multitude de paroissiens et quelques pèlerins. Depuis 1981, la Messe célébrée sur le Krizevac rassemble des dizaines de milliers de pèlerins du monde entier et un grand nombre de paroissiens et de pèlerins de Bosnie-Herzégovine et de Croatie. Selon le témoignage des voyants, la Gospa leur est apparue une fois avec une croix. Cette apparition demeure une des plus marquantes et des plus importantes.

Pour mieux comprendre la signification de la croix, nous devons nous souvenir du Ressuscité apparaissant à ses disciples avec les blessures de la crucifixion. Pour les disciples, ce n'étaient pas des blessures qui font peur, mais celles qui libèrent. La présence de Jésus ressuscité était entièrement libératrice, y compris les blessures de la crucifixion. C'est pourquoi nous, chrétiens, devons poser ce même regard sur la croix : nous ne devons pas concevoir la croix comme répugnante et difficile. La croix est beaucoup plus que cela. Si nous ne le comprenons pas, nous courrons le danger de devenir des ennemis de la Croix du Seigneur. Comment annoncer aux autres la grandeur de la Croix, si nous la vivons et l'interprétons mal ?

Fra Ivan Landeka

N O U V E L L E S

LA FETE DE LA CROIX GLORIEUSE

La fête de la Croix Glorieuse a été célébrée solennellement le 12 septembre sur le Krizevac. En présence de dizaines de milliers de pèlerins, la Messe solennelle a été présidée par le père fra Stanko Dodig, supérieur du couvent des capucins de la paroisse de Notre Dame de Lourdes à Rijeka, en concélébration avec 80 prêtres. Comme chaque année, des flots de pèlerins se sont déversées à Medjugorje dès la nuit précédente. Nombre d'entre eux sont venus à pied, certains pieds nus, ayant parcouru des centaines de kilomètres.

La fête du Nom de Marie a été célébrée le 8 septembre rassemblant de nombreux pèlerins dont certains sont restés jusqu'à la fête de la Croix Glorieuse.

LES IMPRESSIONS DU PELERINAGE A MEDJUGORJE DU MGR TADEUSZ WERNO

De plus en plus d'évêques du monde entier se rendent à Medjugorje. L'un d'entre eux est Mgr Tadeusz Werno, evêque de Koszalin en Pologne, dont nous avons brièvement mentionné la visite dans le N 124 du Bulletin de Presse. Il a partagé avec nous les impressions de ces quelques jours passés à Medjugorje.

" Cette année, je fête les 25 ans de mon ordination épiscopale, mon jubilé. C'est ma première visite à Medjugorje, où je suis venu à l'incitation du curé de Podstrzelo, au nord de la Pologne, lui-même profondément imprégné de l'esprit de Medjugorje. Lors d'une conversation, il cherchait à me convaincre que je devais venir à Medjugorje, et il s'est mis à ma disposition pour cela. C'est ainsi que je suis venu.

Les expériences des personnes qui viennent à Medjugorje prouvent que c'est un lieu de grâce toute particulière. Nombreux sont ceux qui se convertissent, qui reviennent sur le chemin de la vérité. Personnellement, je prie le chapelet, mais je me fatigue dès la première partie. C'est ici que j'ai peut-être pour la première fois prié toutes les trois parties du rosaire. Les gens prient en différentes langues, mais ce n'est pas gênant. C'est beau à entendre. J'ai vu qu'il y a beaucoup de confessions, de retours à la Sainte Messe, à la Communion, à la communion avec Dieu qui est ici, parmi nous. Je suis vraiment heureux qu'ici nos frères franciscains conduisent les gens à Jésus par la Gospa, et je leur suis très reconnaissant. J'aime particulièrement le Chemin de Croix sur le Krizevac. C'est merveilleux. J'ai également rencontré une voyante et j'ai parlé avec elle. Je suis allé dans la Communauté de Sur Elvira, qui aide les jeunes qui souffrent de la dépendance. C'est vraiment un merveilleux fruit des événements de Medjugorje. Hier, j'ai observé les gens pendant la Sainte Messe : les jeunes, filles et garçons, les adultes, les hommes et les femmes prient à genoux, pendant des heures, se confessent. C'est ce dont nous avons besoin. Je crois en Jésus et je n'ai pas besoin des apparitions à Lourdes, à Fatima ou à Medjugorje, mais j'ai besoin de la nourriture que les apparitions nous indiquent et vers laquelle elles nous conduisent. Ici, on souligne l'importance de la sainte Messe comme centre de la vie. Il faut dire ce que Jésus Christ a dit : " Recevez l'Esprit Saint ", l'Esprit de vérité, d'amour, soyez mes témoins partout dans le monde, dans la famille, dans la rue, à l'école, partout. Ayez le courage de faire le signe de la croix, d'être joyeux et heureux !

Et enfin, je souhaite à vous, franciscains, de persévérer dans votre magnifique mission, de continuer à être des instruments entre les mains de Dieu. Je suis convaincu que le Pape actuel bénit votre service à Medjugorje, qu'il pense à vous dans son cur, car il aime aussi beaucoup la Gospa. Que Dieu, par l'intercession de Marie, vous bénisse, ainsi que tous les pèlerins. Vous devez persévérer. C'est magnifique. "

VOYAGE MISSIONNAIRE DU PERE SLAVKO BARBARIC

A l'invitation des pèlerins de Medjugorje, le père Slavko Barbaric s'est rendu du 28 août au 3 septembre en Angleterre. Voici ses impressions de ce voyage que nous publions intégralement :

" Le feu de l'esprit de prière et de l'amour envers la Gospa, qu'elle a allumés elle-même dans tant de curs, se transmet et continue à brûler, à éclairer et à réchauffer les curs des pèlerins même lorsqu'ils rentrent chez eux. Nous pouvons donc constater dans le monde entier la présence des foyers de lumière et de chaleur, et que l'Eglise revit. Les personnes, les familles et les groupes de prière continuent inlassablement à vivre et à diffuser les messages de la Gospa. Les pèlerins cherchent à rester en lien avec Medjugorje, reviennent en ce lieu et organisent des pèlerinages pour y accompagner de nouveaux pèlerins, mais restent également en lien les uns avec les autres et organisent des journées de prière, déjà au niveau national.

Il en est ainsi en Angleterre, mais également ailleurs. L'idée née dans le cur de Bernard Ellis, grand ami de Medjugorje et du peuple Croate en temps de guerre, venu du judaïsme, continue à vivre et à grandir. Il y a huit ans, en pleine guerre, il a proposé d'organiser en Angleterre une journée de prière pour tous les pèlerins, ce qui a été accepté par le Conseil de Medjugorje pour l'Angleterre. La conviction commune était que le jour le plus propice pour cela était le " bankholyday " célébré le dernier lundi du mois d'août. C'est ce qui a été décidé, et l'expérience a montré que le choix était bon. C'était la huitième journée de prière, et de plus en plus de monde vient prier. Cette rencontre s'est tenue pendant six ans au sanctuaire carmélite de Alysford près de Londres. L'année dernière, c'était à Wintershall, et cette année à Walsingham, un des plus anciens sanctuaires marials d'Angleterre. Outre la principale rencontre, on en organise de plus petites. Cette année, le programme était le suivant :

Samedi, 28 août, programme du soir dans la paroisse de Ste Marguerite à Londres. Le jeune curé, le père Alexander Sherbrooke, s'est rendu 10 fois à Medjugorje. Son premier pèlerinage remonte à l'époque où il était encore séminariste. L'impression a été forte, et ce pèlerinage l'avait aidé à continuer à grandir jusqu'au sacerdoce. Devenu curé de paroisse, il y a introduit l'esprit de prière qui s'était emparé de lui à Medjugorje. Entre autres, il a organisé l'adoration quotidienne dans la paroisse, de 11h à 22h. Plus de cent paroissiens se sont engagés à venir quotidiennement pour une heure d'adoration. D'autres viennent de temps en temps. Le nombre d'adorateurs est croissant. Le curé témoigne de grands fruits spirituels dans la paroisse. Le programme du soir a duré 4 heures, en présence de 500 fidèles. Le chapelet, la célébration de la Messe, la conférence et l'adoration eucharistique, tout comme à Medjugorje. Le programme s'est prolongé par des rencontres avec des groupes et des personnes. Tout le monde témoigne joyeusement de ses expériences à Medjugorje et par Medjugorje.

Le dimanche, 29 août, j'ai participé à la rencontre " Jeunes 2000 ". C'est leur nom. Plus de 1000 jeunes passent ensemble cinq jours. Ils ont monté des tentes autour du sanctuaire de Walsingham. La nourriture est organisée pour tout le monde. Conférences, prières, adoration perpétuelle. L'idée, né à Medjugorje, est mise en pratique depuis des années, en lien avec la journée de prière des pèlerins de Medjugorje. J'ai rencontré de nombreux visages connus, rayonnant la joie et la paix. Ce matin, Sur Elvira a parlé. Comme toujours, son témoignage a enthousiasmé tout le monde. Même programme du soir avec l'heure d'adoration, comme à Medjugorje.

Lundi, 30 août, " bankholyday ". Dès le matin, une multitude de pèlerins viennent de toutes les parties d'Angleterre. Encore une fois, tout est comme à Medjugorje. A 13 heures commence le chapelet, suivi de la conférence, de la Messe et de l'Adoration eucharistique. Le Recteur du Sanctuaire, le père Alan Williams, lui-même pèlerin de Medjugorje, a largement ouvert son cur et tous les espaces du sanctuaire. Il a brièvement expliqué la signification de Walsingham, exprimant son désir que l'esprit de prière éveillé par la Gospa à Medjugorje enflamme ce sanctuaire, et a invité tout le monde à revenir l'année prochaine. La célébration eucharistique a rassemblé plus de 30 prêtres qui ont passé l'après-midi à confesser. Pour les jeunes qui ont suivi le programme de cinq jours, c'était le programme final. Par leurs chants, ils ont embelli la célébration eucharistique et l'adoration. Dans ce sanctuaire, marqué par une histoire sanglante de conflits entre catholiques et anglicans depuis le 16e siècle, se trouve également une chapelle anglicane qui accueille les pèlerins anglicans. Après la bénédiction solennelle avec le Saint Sacrement, les pèlerins sont repartis vers leurs villes et leurs foyers respectifs. Beaucoup d'entre eux ont dit : au revoir à Medjugorje et à l'année prochaine ici ! A la fin du programme je suis parti vers le nord.

Mardi, 31 août, j'ai animé une journée de récollection pour une trentaine de prêtres près de Birmingham, à l'Institut Merryvale, connu par le Cardinal Neumann. Parmi les prêtres se trouvaient plusieurs pasteurs anglicans et un pasteur qui est entré avec toute sa famille dans l'Eglise catholique et qui maintenant enseigne le catéchisme à l'école. La rencontre était très intéressnte. Après avoir écouté leurs expériences avec Medjugorje et les groupes de prières dans leurs paroisses, j'ai cherché à souligner l'importance du rôle du prêtre dans ce mouvement de prière. Les personnes et les groupes doivent avoir un accompagnement spirituel sûr, ce qui ne peut être assuré que par un prêtre. Tous les prêtres ont confirmé avoir le mieux compris Medjugorje en confessant les pèlerins. Ils sont prêts à continuer à soutenir toutes les expériences positives. Il était intéressant d'entendre les pasteurs anglicans dire que certains d'entre eux, avec leurs fidèles qui se sont rendus à Medjugorje, ont fondé des groupes de prière.

Le soir, j'ai animé le programme dans l'église de Ste Catherine à Birmingham. L'église était comble. Encore une fois, tout était comme à Medjugorje. Le curé a reconnu qu'une telle atmosphère de prière règne uniquement lorsque se rassemblent d'anciens pèlerins de Medjugorje.

Le mercredi, 1er septembre, j'étais à Manchester. Au début de l'après-midi, j'ai rencontré le curé et quelques prêtres des paroisses avoisinantes. Chacun d'entre eux voit à Medjugorje une nouvelle chance pour le renouveau de sa propre communauté paroissiale. Le soir, dans l'église comble, programme de prière. Encore une fois la même atmosphère. A Manchester existe depuis 13 ans un Centre de Medjugorje animé par le père Tony Hichy qui organise souvent des pèlerinages et qui est très actif. Jusqu'à cette rencontre, son curé ne voulait ni encourager ni permettre que les manifestations en lien avec Medjugorje soient organisées dans sa paroisse. Le changement de curé a donné à la paroisse l'ancien secrétaire personnel de l'évêque, qui a exercé ce service pendant 18 ans. Dès qu'il a pris la paroisse, il a ouvert les portes largement aux pèlerins de Medjugorje. En tant que secrétaire de l'évêque, il a connu de nombreux fruits de Medjugorje, et ne veut pas que sa communauté paroissiale reste en marge. Avant le programme du soir, le curé a souhaité que je rencontre une de ses paroissiennes, âgée de plus de 70 ans, supporteur passionné de Manchester United. Elle a tout de suite annoncé que le club Croatia venait le 14 septembre et qu'elle sera dans l'embarras, car ses footballeurs sont les meilleurs ! Avec un sourire, elle a promis de supporter un peu aussi la " Croatia ", car depuis qu'elle connaît Medjugorje, elle aime tous les Croates !

Jeudi, 2 septembre, tôt le matin, je suis parti vers le Wales sur la côte ouest, dans la capitale, Cardiff. Nous avons fait un voyage de 4 heures afin de participer en direct à une émission de la BBC à midi. Nous avons parlé environ une demi heure des événements de Medjugorje. Le programme sera retransmis. Là aussi, la position de l'évêque a changé, et nous avons pu organiser une telle rencontre pour la première fois dans cette partie du pays. En début d'après-midi s'est tenue une conférence dans la salle paroissiale, en présence de 200 fidèles. Et puisque c'était la première fois, il y avait beaucoup de prêtres, et parmi eux des pasteurs anglicans. Le programme s'est tenu le soir dans l'église St Pierre. L'atmosphère de prière était très belle. De nombreuses personnes ont exprimé leur désir de venir à Medjugorje en pèlerinage.

Vendredi, 3 septembre, j'ai pris le train tôt le matin pour Londres. Vers 10.30, à la gare m'attendait le pasteur anglican Rodney qui a passé trois mois de son année sabbatique à Medjugorje. Il a lui aussi organisé un groupe de prière dans sa paroisse. Il dit qu'il va revenir et éventuellement organiser un pèlerinage de sa paroisse. Il pense que la journée de prière à Walsingham doit devenir cuménique. L'année prochaine il viendra avec sa paroisse et invite les autres à s'y joindre. Nous avons passé quelques heures agréables dans la communauté anglicane de moines fondée en 1938. Ils mènent une vie très austère, prient et travaillent beaucoup. Tous connaissent Medjugorje, mais ne peuvent pas venir, car ils vivent en clôture.

Rempli d'impressions de toutes ces rencontres, de plus en plus cuméniques, je me suis rendu à l'aéroport pour revenir à Medjugorje. "

CHANGEMENT DES HORAIRES DU PROGRAMME DE PRIERE DU SOIR

Nous informons tous les pèlerins, groupes et pèlerins individuels qui se rendent à Medjugorje, qu'à partir du 13 septembre, le programme quotidien du soir à l'église commence à 17 heures et dure jusqu'à 20 heures. (17 heures chapelet, 18 heures Messe suivie des prières de bénédiction et du troisième chapelet)

Adoration du Saint Sacrement : mercredi et samedi de 21h à 22h, jeudi immédiatement après la Messe du soir. Vénération de la croix du Seigneur tous les vendredis à l'église après la Messe du soir. Tous les dimanches à 15 heures Chapelet sur la Colline des Apparitions et tous les vendredis à la même heure Chemin de Croix sur le Krizevac. Confessions chaque soir une heure au moins avant le début du programme du soir.

Les Messes pour les groupes linguistiques ont lieu dans la matinée, comme convenu préalablement.

Tous les renseignement concernant le programme dans le sanctuaire de la Reine de la Paix à Medjugorje, comme tous les autres renseignements, peuvent être reçu en rappelant le Bureau d'Informations au + 387 88 651 988 de 8h à 17h. Nous prions tous les organisateurs de pèlerinages d'informer les pèlerins que toutes les informations peuvent être obtenues au Bureau d'Informations situé devant la maison paroissiale et non au presbytère.


Published by: INFORMATIVNI CENTAR MIR - Svetiste Kraljice mira (Information Center MIR - Shrine of the Queen of Peace), 88266 Medjugorje, BiH, fax number: +387-88-651-444.
Director: fra Miljenko Stojic.
You can receive the latest issue of the Press Bulletin at any time on your own fax machine in the tone mode by dialing the
Robofax in our Information Center at +387 88 65 15 55.
E-mail: medjugorje-mir@medjugorje.hr; Internet: http://www.medjugorje.hr
Published every other Wednesday.


BackHomeOverviewInfo
Last Modified 09/22/99